Pimido

Nicolas Sarkozy, discours d'Epinal, 12 juillet 2007 - "La Ve République a sauvé la République. Elle a permis enfin que le chef de l'Etat en soit un, que le gouvernement gouverne, que le Parlement légifère"

Nicolas Sarkozy, discours d'Epinal, 12 juillet 2007 - La Ve République a sauvé la République. Elle a permis enfin que le chef de l'Etat en soit un, que le gouvernement gouverne, que le Parlement légifère
  • Résumé
  • Informations
  • Extraits

Résumé

  1. La Ve République, le modèle idéal ?
    1. Un exorcisme aux maux des républiques précédentes
    2. Les remèdes apportés par la Ve République : un pouvoir exécutif fort, un pouvoir législatif efficace, une séparation claire
  2. Une remise en cause du modèle de la Ve République
    1. Des rapports complexes entre les pouvoirs
    2. La prééminence présidentielle

La Constitution de la Ve République instaure un régime semi-parlementaire, semi-présidentiel, avec deux têtes au sommet de l’exécutif. Le 31 janvier 1964, le Général de Gaulle déclarait dans une conférence de presse « Homme de la nation, mis en place par elle-même pour répondre à son destin, le Président est évidemment seul à détenir et à déléguer l’autorité de l’Etat ». La déclaration de Nicolas Sarkozy que nous devons étudier, et qui vante les mérites d’une Ve République aux pouvoirs équilibrés, semble en totale opposition avec la pensée du premier Président de la Ve République. La Ve République respecte-t-elle alors l’équilibre des pouvoirs ? Comment sont-ils organisés ? L’adoption de la Constitution de 1958 constitue une réponse aux problèmes que se posaient les citoyens et la classe politique durant les régimes précédents. La IIIe République d’abord, conçue comme un modèle parlementaire par sa Constitution de 1875 a certes su s’adapter aux crises intérieures à l’Hexagone par la souplesse de sa Constitution, mais cette souplesse a également entraîné en matière constitutionnelle de nombreux excès.

Les plus consultés

  • Pour comprendre l'évolution de la pratique référendaire de la Vème République, il est intéressant de s'interroger sur les origines historiques de cette procédure. L'origine du référendum est le plébiscite qui vient du latin plebiscitum, composé de plebs (« le peuple ») et scitum (« décret »). En effet, dans certaines cités grecques et à Rome...

    Tereza

    jeudi 30 juin 2011

    Dissertation de 10 pages - Droit constitutionnel

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • « La révolution est la guerre de la liberté contre ses ennemis, la constitution est le régime de la liberté victorieuse et paisible » (Maximilien Marie Isidore de Robespierre 1758‐1794, avocat et homme politique français). Une constitution est l'ensemble des règles suprêmes qui fonde l'autorité étatique, organisant ses institutions, lui...

    Sébastien

    mercredi 16 novembre 2011

    Dissertation de 4 pages - Droit constitutionnel

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Ce commentaire de texte s'attache à expliquer un des discours les plus connus de l'après Révolution : celui prononcé par Robespierre devant le Comité de Salut Public le 25 décembre 1793. Les points forts en seront : son attachement à une constitution, à un pays libre, démocratique, et républicain.

    Noémie

    mercredi 23 mars 2011

    Commentaire de texte de 3 pages - Droit constitutionnel

    Commentaire.s (0) Partage.s (2)
  • Document: La Constitution de 1791 établie-t-elle un régime parlementaire ? Dissertation de 7 pages Extrait: L'Assemblée nationale décide le 11 août 1789 de commencer la rédaction de la Constitution. L'idée est de rassembler dans un texte solennel, une loi écrite fondamentale, les règles du gouvernement, les prérogatives abandonnée au corps de...

    vendredi 27 mars 2009

    Fiche de 6 pages - Droit constitutionnel

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Les plus récents

  • La règle de droit est une règle de conduite sociale dont le respect est assuré par l'autorité publique. Cette règle est caractérisée. L'égalité devant la règle ne vise personne, elle est universelle. Elle ne discrimine pas, elle est appliquée à tous de la même manière. Elle peut tolérer des exceptions si c'est pour l'intérêt général. Il est...

    Paul

    dimanche 29 septembre 2019

    Fiche de 10 pages - Droit constitutionnel

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le droit constitutionnel c'est l'étude des techniques juridiques permettant une limitation du pouvoir de l'État dans le but de protéger les libertés fondamentales. Mais dans cette définition, qu'est-ce que ce pouvoir ? On va essayer de l'éclairer en 3 étapes : - Qui le détient ? - Comment ce pouvoir étatique s'exerce-t-il concrètement ? -...

    Gabrielle

    samedi 31 août 2019

    Cours de 7 pages - Droit constitutionnel

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • On a l'habitude de dire en droit qu'il n'y a pas d'État sans constitution et qu'il n'y a pas de constitution sans état. En effet, la norme constitutionnelle demeure encore indissociablement liée à l'existence d'un état. À chaque fois qu'un état apparaît, il se dote en priorité d'un cadre juridique et donc, d'une constitution. L'histoire du XXème...

    Gabrielle

    samedi 31 août 2019

    Cours de 8 pages - Droit constitutionnel

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • En France on a eu de belles constitutions constitutionnelles très longues, a l'époque on n'avait pas prévu de réelles garanties pour s'assurer du respect de la hiérarchie des normes. Sans la création d'un organe de contrôle de la suprématie de la constitution, la constitution n'est un mot c'est du papier mouillé.

    Gabrielle

    samedi 31 août 2019

    Cours de 5 pages - Droit constitutionnel

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, tu en acceptes l'utilisation. Privacy Policy

ok