commentaire de la DDHC

commentaire de la DDHC

Résumé du document

La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 est le texte qui marque la rupture entre deux sociétés aux principes opposés et la naissance d'une nouvelle idéologie longtemps couvée sous les lois de la censure. La société d'Ancien Régime qui était en place se caractérisait par l'existence de trois ordres, la noblesse, le clergé et le tiers état, le monarque lui était doté de pouvoirs absolus et par conséquent arbitraires, on parle alors de monarchie de droits divins. Face à cet abus de pouvoir le peuple se révolte avec une volonté de changements structurels profonds et c'est après une longue et acharnée période révolutionnaire que le pouvoir passe des mains de l'aristocratie à celles du peuple. Les députés de la récente Assemblée Nationale Constituante, qui par le serment du jeu de paume le 20 juin 1789 ont juré de ne pas se séparer jusqu'à l'établissement d'une Constitution, vont voter une Déclaration des droits de l'Homme et du Citoyen. Ce texte, composé d'un préambule et de 17 articles va changer le cours de l'histoire non seulement française mais aussi européenne dans un premier temps puis universelle par la suite. On va donc se demander en quoi le texte de la DDHC est il devenu au cours du temps le fondement de toute société moderne en matière de droits et libertés fondamentales ?

Sommaire

la DDHC un texte aux idées révolutionnaires A. un texte qui marque une rupture avec l'Ancien Régime B. un texte qui apporte des idées nouvelles II.la DDHC un texte à portée universelle A.des principes propres à tous les êtres humains B. valeurs et idéaux transfrontaliers

Informations sur le commentaire de texte

Nathalie
  • Nombre de pages : 4 pages
  • Publié le : 11/03/2011
  • Langue : français
  • Date de mise à jour : 11/03/2011
  • Consulté : 30 fois
  • Format : .docx

Extraits

[...] L'article 2 fait une brève énumération des droits naturels et imprescriptibles de l'homme qui sont la liberté, la propriété, la sureté et la résistance à l'oppression. Ces droits doivent être conservés par l ‘association politique mise en place. Les articles 10 à 17 protègent, comme nous l'avons dit, les droits et libertés des individus qui sont la liberté de religion (art la liberté de communication, d'expression et d'impression (art l'existence de force publique pour l'avantage de tous (art le droit de propriété (art 17). Dans tous ces articles ce qui est recherché c'est l'intérêt général, le bien public. [...]


[...] Comme nous l'avons dit, la Déclaration ne se destine pas qu'au royaume de France, mais bien plutôt au monde entier: c'est un standard des droits minima exigibles en raison du simple fait d'être un homme. Cette dimension universelle de la Déclaration s'accorde avec de nombreux principes philosophiques, et avec le culte de « l'Etre Suprême ». valeurs et idéaux transfrontaliers Jean-Jacques Rousseau était un de ceux qui pensaient qu'une nouvelle Constitution aurait peut-être le pouvoir de régénérer la société, et de supprimer alors la souffrance de l'homme. Cette idée a dominé tout le XVIIIème siècle. [...]


[...] En ce sens, aucun être humain ne peut posséder un droit divin de diriger la France. C'est à la Nation que doit revenir le pouvoir de gérer le pays, et non à un groupe restreint de privilégiés. Cette volonté de répartir le pouvoir va effacer toutes les distinctions faites sous l'Ancien Régime: il n'y aura plus que des citoyens, égaux en droit. Les citoyens ne seront plus soumis à l'arbitraire royal, mais ils disposeront de droit à faire valoir à l'encontre de l'Etat, pour sauvegarder leurs libertés. [...]


[...] Ceux-ci doivent être entendus comme étant un changement radical du système de l'Ancien Régime. On prône une nouvelle philosophie de l'association politique d'une part, et on met en avant la participation des citoyens aux affaires le l'Etat d'autre part. C'est la souveraineté monarchique qui est remplacée par la souveraineté nationale. Pour assurer l'indépendance de l'Etat, on introduit l'idée de la séparation des pouvoirs, déjà prônée par les américains en 1787. Deuxièmement, on accorde une large reconnaissance aux droits naturels de l'Homme, que l'Ancien Régime bafouait fréquemment. [...]


[...] Nul ne pourra plus réduire ces vérités à néant, elles sont écrites dans un texte légal voté en Assemblée constituante, c'est à dire légitime. En plus d'être écrit et donc impérissable, le texte est rendu public de façon à ce que tous les français y aient accès et puissent connaître leurs droits, les citoyens pourront ainsi réagir face aux possibles atteintes de leurs droits en se fondant sur des principes préétablis. Le contenu de ces buts est de deux natures distinctes. Premièrement, on décrit des principes d'organisation politique. [...]

Consulte tous nos documents en illimité !

Découvre nos formules d'abonnement

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, vous en acceptez l'utilisation. Politique de Condifentialité

ok