Pimido

La responsabilité du commettant du fait de son préposé

La responsabilité du commettant du fait de son préposé
  • Résumé
  • Informations
  • Extraits

Résumé

1. L'admission de l'irresponsabilité du préposé
A) L'irresponsabilité du préposé à l'égard des tiers
B) L'irresponsabilité du préposé à l'égard du commettant

2. La relativité de l'irresponsabilité du préposé
A) la responsabilité du préposé excédant les limites de sa mission
B) Les limites à l'immunité du préposé

En disposant que les maîtres et commettants sont responsables des dommages causés par leurs domestiques et préposés dans les fonctions auxquelles ils sont employés, l'article 1384 alinéa 5 du Code civil détermine la responsabilité du commettant du fait de son préposé. Mais ce fait peut-il toujours engager la responsabilité personnelle du préposé? La question s'est posée à la suite d'un épandage d'herbicides réalisé par hélicoptère et qui a causé un dommage au propriétaire d'un terrain voisin des commanditaires de l'opération. Le pilote de l'hélicoptère contestait le fait que sa responsabilité soit retenue alors qu'il avait agi dans les limites de la mission qui lui avait été impartie par son commettant. Il considérait que cette circonstance devait exclure sa responsabilité au profit de celle du seul commettant. L'Assemblée plénière lui a donné raison, instituant une véritable immunité au profit du préposé qui n'a pas excédé les limites de sa mission. Cette reconnaissance a entraîné une évolution dans la nature juridique de la responsabilité du commettant du fait de son préposé. À l'origine, la responsabilité du commettant a été conçue comme une simple garantie de la solvabilité du préposé au profit de la victime. Il était alors tout à fait possible de laisser subsister à côté de la responsabilité du commettant celle du préposé dans la mesure où il demeurait le débiteur principal de l'indemnisation. À ce titre pesait sur lui une lourde responsabilité: non seulement la victime pouvait choisir d'agir uniquement contre lui sans qu'il puisse appeler en garantie son commettant (sauf à démontrer la faute personnelle de celui-ci), mais si elle se retournait contre le commettant, celui-ci pouvait exercer un recours contre lui après avoir indemnisé la victime. Des critiques se sont alors élevées faisant valoir qu'il était injuste de rendre responsable le préposé des dommages causés alors qu'il travaille pour le compte, avec les moyens et sous l'autorité de son commettant. La doctrine considère illégitime de faire supporter au préposé les conséquences d'éventuels défauts d'organisation de l'entreprise qui ne lui sont pourtant pas imputables. Sensible à ces critiques, l'assemblée plénière de la Cour de cassation, dans l'arrêt du 25 février 2000, a transformé la responsabilité du commettant du fait de son préposé en une garantie profitant également au préposé. Elle refuse d'engager la responsabilité du préposé, au moins lorsqu'il n'a pas commis de faute caractérisée.

Les plus consultés

  • L'article 1397 du code civil sous l'angle de l'évolution législative par rapport à la loi du 23 juin 2006 portant réforme des successions et libéralités. la réforme du 23 juin 2006, entrée en vigueur le 1 juillet 2007 prévoit la possibilité d'une modification ou d'un changement de régime matrimonial purement conventionnel. Cette loi a notamment...

    Claire

    samedi 05 février 2011

    TD de 4 pages - Droit civil

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • L'arbitrage serait un règlement amiable, une justice privée. En réalité, quand il y a un différend d'ordre juridique entre les parties, comment est-ce qu'on peut le résoudre ? Il y a la justice étatique, la justice privée, rendue par une institution non étatique, mais il existe aussi des modes amiables dont la conciliation et la médiation. Il y...

    Hugo

    jeudi 19 avril 2018

    Cours de 70 pages - Droit civil

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • En disposant que les maîtres et commettants sont responsables des dommages causés par leurs domestiques et préposés dans les fonctions auxquelles ils sont employés, l'article 1384 alinéa 5 du Code civil détermine la responsabilité du commettant du fait de son préposé. Mais ce fait peut-il toujours engager la responsabilité personnelle du...

    Julien

    mercredi 02 novembre 2011

    Commentaire d'arrêt de 4 pages - Droit civil

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le 4 novembre 2014, les juges de la Chambre commerciale de la Cour de cassation ont rendu un arrêt de rejet portant sur le prix dans le contrat-cadre et plus particulièrement de sa détermination au regard du contrôle de l'abus par les juges. En l'espèce, une société spécialisée dans la distribution de produits alimentaires a conclu en tant que...

    Joy

    mercredi 11 novembre 2015

    Commentaire d'arrêt de 5 pages - Droit civil

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Les plus récents

  • Il y a des grandes conventions internationales qui fixent des principes relatifs à la procédure. Il y a le pacte de l'ONU relatif aux droits civils et politiques (1966, dont l'article 14 consacre un droit à un procès équitable), ou encore la Convention sur les droits de l'enfant (dite convention de New York de 1990, dont certains articles...

    Adrien

    jeudi 31 octobre 2019

    Cours de 1 pages - Droit civil

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Il s'agit de déterminer ce qu'est le droit, d'où il provient,et pourquoi on le rencontre. Le droit n'apparaît qu'avec autrui (seul on en a pas besoin). On comprend que le droit vient de l'altérité (concept philosophique qui désigne l'autre dans ce qu'il est et dans ces différences). Le droit existe, car les individus ont des relations et des...

    Alexy

    lundi 28 octobre 2019

    Cours de 57 pages - Droit civil

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Les origines de la décision: Par une décision en date du 20 avril 2017 désigné sous le numéro de pourvoi 16-10696, la Cour de cassation a eu l'occasion de se prononcer sur l'opposabilité d'un contrat après l'acceptation de conditions générales. Les faits: En l'espèce, la société La Rubia sollicite dans la réalisation d'un programme immobilier...

    Alexy

    lundi 28 octobre 2019

    Fiche de 1 pages - Droit civil

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La procédure présente deux formes, son caractère formaliste et son caractère impératif. Le caractère formaliste. Les règles de procédure doivent respecter certaines formes, ce sont des actes ou formalités qui doivent être accomplis dans des délais précis. C'est souvent critiqué, mais c'est très important, car les délais servent que l'autre...

    Adrien

    dimanche 20 octobre 2019

    Cours de 3 pages - Droit civil

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, tu en acceptes l'utilisation. Privacy Policy

ok