Pimido

Chronologie du droit : de l'antiquité à nos jours

Chronologie du droit : de l'antiquité à nos jours
  • Résumé
  • Informations
  • Extraits

Résumé

Introduction générale Définitions Repères chronologiques CHAPITRE 1 : LES PREMIERS DROITS DE L'ANTIQUITÉ Section 1 . Les droits cunéiformes 1 Perspectives historiques A. Des origines à 1200 avt. JC B. De 1200 à 1000 avt. JC C. De 1000 à 330 avt. JC 2 Caractères principaux des droits cunéiformes Section 2 . Le droit de l'ancienne Egypte 1 Perspectives historiques A. Les siècles obscurs B. L'Egypte classique C. La décadence 2 Caractères principaux de l'Ancienne Egypte A. La législation pharaonique B. Les actes de la pratique Section 3 . Le droit biblique 1 Histoire du peuple Hébreux 2 Caractères principaux du droit biblique Section 4 . Le droit dans le monde grec 1 La civilisation Minoenne 2 La civilisation Mycénienne 3 Les âges obscurs A. Les caractéristiques de cette période B. Le droit dans les poèmes homériques 4 La Grèce classique A. Les caractéristiques de la civilisation grecque classique B. Le droit grec à l'époque classique 5 Les royaumes Hellénistiques A. L'origine des royaumes hellénistiques B. Les différents royaumes hellénistiques C. Le droit dans les royaumes hellénistiques CHAPITRE 2 : LE DROIT ROMAIN Section 1 . L'ancien droit romain 1 Les institutions romaines à l'époque de l'Ancien droit A. La royauté 1. La royauté pré-urbaine 2. La royauté étrusque B. La république 1. La fondation de la République 2. Le rapport de force entre le patriciat et la plèbe 3. La conquête du monde méditerranéen 2 L'ancien droit privé romain A. Les sources du droit B. La connaissance du droit C. La procédure applicable Section 2 . Le droit classique romain 1 Les institutions romaines à l'époque classique A. De 150 à 27 avant JC B. De 27 avant JC à 284 2 Le droit privé à l'époque classique C. Les sources du droit D. La procédure Section 3 . le droit romain post-classique 1 Les institutions romaines à l'époque post-classique A. L'acte de naissance du nouveau régime B. Les caractéristiques du régime C. L'ascension du christianisme comme religion de l'Etat D. La disparition progressive de l'Empire d'Occident : Pourquoi cette disparition ? 2 Le droit privé à l'époque post-classique A. Loi vivante, vieux droit et droit vulgaire B. Les premiers codes romains C. Les compilations de Justinien CHAPITRE 3 : LE DROIT A L'EPOQUE FRANQUE Section 1 . Le droit sous les Mérovingiens 1 Des peuples d'Europe occidentale à la chute de Rome A. L'installation des peuples B. Les principaux peuples 2 La royauté mérovingienne (481-751) 3 Le droit à l'époque mérovingienne A. Le régime de la personnalité des lois B. Une pluralité de lois C. L'activité législative des rois mérovingiens D. L'évolution de la personnalité des lois vers la territorialité des lois Section 2 . Le droit sous les Carolingien (751-987) 1 L'empire carolingien A. Les grandes étapes B. Les mutations institutionnelles 2 Les sources du droit à l'époque carolingienne A. La pousuite du mouvement de territorialité de la loi B. Les capitulaires carolingiens 3 Les systèmes juridiques en dehors de l'Empire carolingien CHAPITRE 4 : LE DROIT DES TEMPS FEODAUX A LA FIN DU MOYEN-AGE Section 1 . Les coutumes médiévales 1 La genèse des coutumes A. Le contexte politique et social 1. Les causes de l'échec 2. La société féodale B. Les critères de définition de la coutume C. L'apparition des coutumes au Moyen-Age 1. L'aspect historique 2. L'aspect géographique 3. Le domaine couvert par les coutumes 2 Le développement des coutumes au Moyen-Age A. L'action de la royauté B. La rédaction des coutumes 1. Dans le midi de la France 2. Les coutumiers du Nord de la France 3. Les grands coutumiers Section 2 . Les droits savants 1 Le droit romain A. La redécouverte du droit romain au XIe siècle B. Les écoles de droit romain C. La pénétration du droit romain en France 2 Le droit canonique A. Un corpus spécifique B. Les différentes générations de canonistes 1. Les décrétistes 2. Les décrétalistes 3 L'essor des universités A. L'origine B. La fondation et l'organisation des universités C. Le cas de l'université de Paris Section 3 . Le droit royal 1 Les Chartes de villes 2 L'essor de la royauté A. La royauté féodale (888 - 1180) B. L'affirmation des pouvoirs du roi dans le Royaume de France (1180 - 1314) C. La construction de l'Etat (1314-1498) 2 L'expression du droit royal A. Les lois du Roi B. Les arrêts des parlements 1. Le développement des institutions judiciaires 2. Les parlements 3. Les arrêts des parlements 4. Les recueils d'arrêts CHAPITRE 5 : LE DROIT AU TEMPS MODERNE Section 1 . Les nouveaux enjeux 1 L'installation définitive du pouvoir monarchique (1422 - 1515) 2 Un royaume de France en lutte contre l'impérialisme des Habsbourg (1515 - 1559) A. François Ier (1515 - 1547) B. Henri II (1547 - 1569) 3 La royauté affaiblie par des guerres de religion (1559 - 1610) A. François II (1559 - 1560) B. Charles IX (1560 - 1574) C. Henri III (1574 - 1589) D. Henri IV (1593 -) 4 L'affirmation de la Monarchie absolue (1614 - 1774) A. Louis XIII (1610 - 1643) B. Louis XIV (1643 - 1715) C. Louis XV (1715 - 1774) 5 Une forme de régime contestée (1774 - 1789) Section 2. Le déclin des sources savantes du droit 1 Les mutations du droit romain A. L'évolution du droit romain en tant que discipline universitaire 1. L'Humanisme juridique ou école historique du droit 2. Le déclin progressif du droit droit romain au XVIIe-XVIIIe siècle B. La situation du droit romain en tant que droit applicable en France 1. La situation du droit romain dans les pays de droit écrit (Midi) 2. La situation du droit romain dans les pays de coutumes (Nord) 2 Les heures critiques du droit canonique A. L'intervention du pouvoir royal dans l'édiction des règles canoniques B. Le contrôle croissant des parlements sur les décisions des tribunaux de l'Eglise Section 3. Le développement du « droit français » 1 Le mouvement de rédaction officielle et de réformation des coutumes A. La rédaction officielle des coutumes B. La réformation des coutumes C. Les juristes coutumiers 2 L'essor de la législation royale A. Les différents types d'actes royaux B. La place de législation royale parmis les sources du droit C. Le contenu de la législation royale aux temps modernes 1. Les ordonnances de réformation 2. Les ordonnances de codification

En langue française, le mot droit a deux significations : ï‚ « droit » : il désigne une prérogative individuelle dont un individu est titulaire en vertu de règles juridiques. Chaque sujet de droit, chaque personne dispose de prérogatives de ce type, c'est-à-dire d'autorisation de faire ou de ne pas faire, d'autorisation d'exiger ou d'interdire quelque chose, ceux sont des droits subjectifs (ex : droit de vote...) ï‚ « Droit » : c'est la discipline. Il s'agit de l'ensemble des règles qui a un moment donné, dans un pays donné, sont effectivement appliqué par les tribunaux. Ces règles forment un tout cohérent, c'est le droit objectif. Les deux sens du mot sont intimement liés, car le droit objectif confère des droits subjectifs aux individus (droit du travail accorde des droits subjectifs aux travailleurs, droit civil confère des prérogatives aux parents, aux enfants...). L'objectif du cour est d'étudier comment les systèmes juridiques se sont constitués, succédés, d'étudier les fondements, les origines de notre système juridique.

Les plus consultés

  • Fiches rédigées d'après le livre Règles de la profession d'avocat 2016-2017. Loi du 26 juin 1941 : création du CAPA qui a pour but de préparer les futurs avocats, avant la prestation de serment, à acquérir une meilleure connaissance des règles de droit judiciaire privé, droit pénal et la déontologie. Modifié à plusieurs reprises, la loi du 31...

    Manon

    dimanche 14 mai 2017

    Fiche de 153 pages - Droit autres branches

    Commentaire.s (0) Partage.s (1)
  • Monsieur, Je reviens vers vous suite à votre venue dans notre cabinet pour nous faire part des difficultés que votre société a récemment rencontrées. Suite à une étude approfondie de vos différentes demandes, vous trouverez un descriptif complet des démarches qui vous sont possibles d'accomplir.

    Caroline

    lundi 14 juillet 2014

    Lettre type de 8 pages - Droit autres branches

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • La propriété est définie à l'article 544 du code civil, article qui dispose en effet : « La propriété est le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue, pourvu qu'on n'en fasse pas un usage prohibé par les lois ou par les règlements. » De cet article, on en retire le principe selon lequel le propriétaire d'un bien a un...

    Turlu

    samedi 28 mai 2011

    Commentaire d'arrêt de 8 pages - Droit autres branches

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Document: Le principe de non-rétroactivité des lois nouvelles, dissertation de 4 pages en introduction au droit, grands principes du droit privé Extrait: En droit français, de nouveaux textes de lois sont adoptés pratiquement tous les jours, par le Parlement, mais faut-il encore qu'ils soient appliqués par un décret d'application. Lors de...

    mercredi 03 décembre 2008

    Fiche de 3 pages - Droit autres branches

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Les plus récents

  • Le concept commercial est jugé peu adapté à l'examen des règles qui concernent les échanges économiques. Des règles qui avant étaient propres aux commerçants ont été étendues aux non-commerçants (crédit ; assurance). Il y a donc une mutation des frontières entre professionnels et particuliers.

    Alexis

    mardi 23 juillet 2019

    Cours de 64 pages - Droit autres branches

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Il y a deux façons d'exercer une activité commerciale : premièrement on décide de travailler en son nom personnel (entrepreneur individuel) dans le cadre d'une structure individuelle. Les avantages sont la conservation de la capacité de décision et les modalités de création d'une entreprise. Les inconvénients sont l'engagement du patrimoine...

    Adrien

    samedi 22 juin 2019

    Cours de 4 pages - Droit autres branches

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • Le mot sûreté est entendu dans le langage courant. Mais en droit privé, le mot sûreté, qui est un dérivé de la notion de sécurité, repose sur l'idée qu'on veut donner de la sécurité au créancier d'une obligation. Pourtant le droit civil dit déjà dans quelle mesure le créancier a le droit d'être payé. L'article 2284 du Code civil définit le droit...

    nicolas

    mardi 11 juin 2019

    Cours de 71 pages - Droit autres branches

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)
  • On constate l'importance économique du nom de domaine. Il existe aussi un conflit avec le droit des marques. Pour faire un dépôt du nom de la marque à l'INPI doit être effectuée une recherche d'antériorité. Concernant le principe de spécialité : je ne suis protégé que pour la catégorie de produits pour laquelle je me suis inscrit pour être...

    Judith

    jeudi 09 mai 2019

    Cours de 3 pages - Droit autres branches

    Commentaire.s (0) Partage.s (0)

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Je partage sur Facebook

Je partage sur LinkedIn

Pimido.com utilise des cookies sur son site. En poursuivant ta navigation sur Pimido.com ou en cliquant sur OK, tu en acceptes l'utilisation. Privacy Policy

ok